5. Philibert de l'Orme, Architecture, Livre V (1648)

CHAPITRE XI
De la Colonne Dorique, avec ses mesures, ornemens & parties

Bien que par cy-devant j'aye dict que je ne voulois point prolixement d'escrire au long l'origine & invention des colomnes autrement que j'ay faict, si est-ce que je vous advertiray sommairement que la Dorique a esté trouvée apres les mesures de homme, ainsi que vous le puvez voir au chapitre du quatrieme livre de Vitruve, qui est la cause que je n'en feray autre discours, afin de declarer l'artifice & proportions de ladicte colomne. Quand doncques vous desirerez faire un ordre Dorique, vous regardez que les colomnes ayent pour leur hauteurs la septiesme partie de leur grosseur par le diametre près de la basse. Comme quoy si elles ont deux pieds de grosseur, elles en auront quatorze de hauteur, laquelle sera de mesme grosseur de deux pieds iusques à la tierce partie de leur hauteur par dessus la basse, ainsi que vous le voyez à la figure ensuyvant, au lieu marqué 3. Puis toute la largeur de leur diametre sera divisée en six parties égales, desquelles vous en donnerez cinq à la grosseur de la colomne par le dessus, & s'en faudra une sixiéme partie qu'elle ne soit aussi grosse par le plus haut, qu'elle est par le bas au dessus de la basse.

...................

CHAPITRE XIV
Du chapiteau Dorique, & de la mesure de ses parties

Apres vous avoir monstré les mesures du stylobate de la colomne Dorique, comme aussi de la basse & de son plinthe, reste icy consequement parler de son chapiteau, epistyle, triglyphes, & metopes, qui contiennent la hauteur de la frize, & les couronnes ou corniches, ainsi que le vulgaire les appelle. Donc les chapiteaux Doriques, pour leur hauteur doivent avoir la moitié du diametre de la grosseur de leur colomne par le bas, qui peut estre un pied de hauteur, suposant que la colomne aye deux pieds de grosseur en son diametre. Ladite hauteur sera divisée en trois parties égales, desquelles la premiere sera pour le plinthe & cymas du chapiteau marqué D, en la figure descrite cy-apres: la seconde pour l'échine avec ses filets quarrez: & la troisiéme pour l'espace de la frize dudit chapiteau, qui sera à plomb & perpendicule, & de mesme grosseur que le dessus de la colomne. Puis toute la hauteur dudit chapiteau sera divisée en neuf parties, desquelles vous en donnerez une à la hauteur du cymas ou cymace, avec son filet quarré par le dessus, deux pour le plinthe, deux pour l'échine, & une pour les filets quarrez; les trois qui restent seront pour la frize dudit chapiteau: le tout faisant les susdites neuf parties. Toute la saillie du chapiteau au dessus, & au droit du filet quarré de la cymace marqué D, sera aussi large, comme est le diametre de la colomne par le bas, avec la sixiéme partie dudit diametre davantage, qui seront deux pieds & quatre pouces. Mais la saillie du chapiteau qui est depuis le neud de la colomne, jusques à l'extremité du filet quarré marqué E, sera divisée en quatre parties, desquelles une sera donnée pour la saillie de la cymace, & le reste demeurera pour la saillie du plinthe, & de l'échine, & filet quarré; ainsi que vous le pouvez fort bien cognoistre par la figure cy-apres proposée, sans en faire plus long discours. Toutefois je vous deux bien adviser que Vitruve n'a pas mis grande difference entre les mesures du chapiteau Dorique, & du chapiteau Thuscan, mais bien plustost aux ornements, pour leur avoir baillé à tous deux la hauteur de la moitié de la grosseur de leur colomne par le pied, & en apres divisant cette hauteur en trois parties, & en donnant une pour la frize, l'autre pour l'echine, & la troisiéme pour le dessus où est le cymas ou quarré, avec quelque petit ornement different. Mais telles mesures des chapiteaux Doriques, & encores de toutes leur parties, se doivent faire selon le bon jugement de l'Architecte, & correspondance de la hauteur & grandeur des oeuvres, par les raisons que j'ay dict cy-devant, & alleueray cy-apres, comme il viendra à propos & sera de besoin. Par ainsi vous verrez par exemples & figure la difference qui est entre les colomnes, je ne diray pas seulement en leur chapiteaux, mais encores aux corniches, & autres parties, sans y obmettre leurs ornements, ainsi que vous pourrez luger par celles que j'ay mesurées apres les antiquez, & vous seront proposées cy-apres, chacun en son ordre. Mais delaissant ce propos nous acheverons de la colomne dorique, & parlerons tant de son epistyle que triglyphes, metope & couronne, c'est à dire de l'architrave & frize où sont les caneleures, ornemens, corniches & autre.

CHAPITRE XV
De l'epistyle Dorique, comme aussi des ses parties, & triglyphes

Pour pertinemment parler de l'epistyle marqué F, en la precedante figure, & appellé des ouvriers Architrave, estant de mesme hauteur que le chapiteau, & ayant la moitié de la grosseur de la colomne (sçavoir est un pied de hauteur) vous le diviserez en sept parties, & donnerez une d'icelles à la hauteur du filet quarré signé G, lequel aucuns appellent Liste: Vitruve, Tenie, ensuivant les Grecs: & les autres autrement: soit ainsi qu'on voudra, pourvueu que l'on en ayt cognoissance. Puis vous diviserez encores toute la hauteur dudit epistyle en six parties, & en donnerez une à la hauteur des gouttes, & petite regle ou filet quarré, qui pourroient estre deux pouces de hauteur, suivant ce que nous avos proposé par cy-devant, qui estoit de donner deux pieds de grosseur en nostre colomne Dorique par son diametre. Quant à la face dudit epistyle estant au lieu marqué F, il faut qu'elle soit correspondante & à plomb avec la colomne par le bout d'enhaut, ainsi qu'il est aysé à cognoistre par la ligne qui en monstre le pourfil, comme vous le voyez au lieu signé H. Au dessus de l'epistyle, il faut faire la hauteur des triglyphes marquez I, laquelle sera autant qu'est une fois & demie la hauteur dudit epistyle, scavoir est d'un pied & demy. Touchant la largeur elle sera d'un pied, qui est la moitié de la grosseur de toute la colomne. Les triglyphes signez I en la figure du chapitre precedent, seront, ainsi qu'il a esté dict, autant larges comme est la hauteur de l'epistyle, ou bien comme est la largeur de la moitié de la colomne, qui est un pied, lequel sera divisé en parties égales, & trois d'icelles données pour le quarré, deux pour la concavité des triglyphes, & deux demies pour les deux costez, l'un à droict & l'autre à gauche, ainsi que vous le pouvez cognoistre par la figure proposée au chapitre precedent, & le cognoistre encores mieux cy-apres, par autres figures antiques. Mais notez qu'il faut que les triglyphes soient toujours au droict du milieu de la colomne. Et pour autant que les figures sont icy fort petites, afin que vous le puissiez mieux entendre, j'en proposeray d'autres plus randes, lesquelles (ainsi que nous avons dit) j'ay retiré & mesuré apres les antiques qui sont divinement bien faictes. Par icelles donc vous ne pourrez faillir de concevoir & entendre l'artifice. Ce temps pendant nous acheverons de dire, & vous advertir que par dessus le triglyphe y a un chapitea, ou petit plinthe quarré, qui est de la hauteur d'une septiéme partie de tous les triglyphes, ou hauteurs des frizes. Aucuns l'ont faict de la sixième partie, mais cela se doit considerer & apprendre de la hauteur de l'oeuvre que l'on veut faire. On met à costé des triglyphes quelques metopes, qui qui sont aussi larges comme hautes entre lesdicts triglyphs, ainsi que vous le verrez & cognoistrez beaucoup mieux par les grandes figures qui vous en seront proposées cy-apres ainsi que des Thuscanes. On faict la hauteur de la corniche d'autant qu'est la moitiè de la grosseur de la colomne, & une troisième partie davantage: & luy donne-l'on autant de aillie pour le plus, & pour le moins, qu'à la ligne qui respond perpendiculairement aux plinthes estans sur les fondements dessous les stylobates. La hauteur du cymas avec son filet quarré au lieu marqué R, en la figure precedente, est la cinquiéme partie de la hauteur du triglyphe ou frize, avec son quarré. Le reste de la hauteur de la susdicte corniche est divisé en deux parties égales, desquelles l'une est pour le cymas avec son filet quarré signé S, qui est la quarte partie de la hauteur de la moitié de la grosseur de la colomne: l'autre est donnée à la couronne marquée T. Et pour autant, comme je vous ay dict que vous verrez cy-apres des corniches, triglyphes, metopes, & epistyles, avec leurs gouttes en plus grand volume, accompagnez de leurs mesures escrites au dessus, & aussi un pied de stat antique, je ne vous en feray plus long discours, esperant, avec la bonne ayde de nostre Seigneur, que facilement vous entendrez l'ordre & symmetrie de la colomne Dorique, apres avoir veu les desseins & portraicts que je vous en donneray. Les deux figures precedentes satisferont au discours du present Chapitre.




Back to Book 1I, chapter 3