4. Philibert de l'Orme, Architecture, Livre V (1648)

CHAPITRE IIII
De la Colomne Thuscane, & de ses parties, ornements, & mefures.

Combien que Vitruve nous descrive & enseigne l'ordre de la colomne Thuscane, si est-ce que je n'en ay point veu aux edifices antiques dont j'aye cognoissnce, mais bien assez de modernes: toutesfois je ne laisseray d'en parler, d'autant que c'est un ordre tres beau, & grandement utile & necessaire pour les lieux qui ont à porter grande pesanteur, & où il faut que l' oeuvre soit fort massive pour soustenir les charges. Je diray dauantage, quela façon des colomnes Thuscanes est propre pour ornements rustiques qu'on doit faire au premier eftage des edifices, & merveilleusement convenable á porter les voûtes des grands lieux audict premier estage, ou bien dans les terres, où l'on faict les voûtes des cuisines, salles du commun, & autres: ou bien pour faire portiques, peristyles & vestibules: principalement aux grands chasteaux & palais, qui sont dans les forteresses.......

Mais delaissant ce propos, & reprenant celuy que nous avions entamé des mesures des colomnes Thuscanes & de leurs ornements, je voudrois que celles qui seront de dix ou douze pieds, eussent six fois la grosseur de leur diametre, par le bas, pres de la basse pour leur hauteur. Et pour plus clairement le monstrer, je prens le cas que la colomne aye deux pieds de diametre & douze de hauteur, sondit diametre sera divisé en cinq parties & demie, desquelles quatre & demie seront données au plus haut de la colomne, & sa retraicte & rotondité en telle sorte conduicte, que toute la hauteur de la colomne soit divisée en trois parties egales, desquelles la première, verbi gratia, au lieu de F, aura deux pieds & une unziesme partie de grosseur par son diamètre,.........

CHAPITRE V
De la base ou basse, ainsi que parlent les ouvriers, de la colomne Thuscane.

J'ay veu plusieurs basses des colomnes Thuscanes qui avoient pour leur hauteur la moitié de la grosseur de leur colomne, & quelquefois plus. Et par ainsi à celle que je figure cy-apres, au lieu que le diametre de la grosseur de sa colomne a deux pieds, pour la hauteur de sa basse, il luy en faudroit bailler la moitié, qui seroit vn pied. Mais quant à moy, je ne luy voudrois donner sinon que neuf pouces de hauteur, & à son plinthe quatre & demy, & au thore marqué B, autres quatre & demy; l'escappe de la colomne au lieu marqué C, sera de la hauteur de la quarte partie du thore, & la saillie dela basse de trois pouces: de sorte que le plinthe aura pour toute sa largeur deux pied & demy. Quand vous voudrez hausser la colomne, & mettre quelque carreau au dessous de sa basse, au lieu des pieds de stats. Ainsi que j'ay faict à la figure proposée cy-apres,elle sera de hauteur autant que toute la basse: & en un besoin, s'il est de necessité, vous en ferez un quarré parfait ou luy baillerez autant de hauteur comme est large le plinthe de la basse: ainsi que vous le pouvez cognoistre par la petite figure prochaine.

CHAPITRE VI
Du chapiteau Thuscan, & ornements de ses parties

Pour venir doncque au chapiteau Thuscan, il aura pour sa hauteur, la moitié dé la grosseur de la colomne par le bas, & autant pourt toute sa largeur, ainsi que se coporte la grosseur de ladicte colomne prés la basse, qui a deux pieds de large pour son diametre, comme nous avons dict. La hauteur dudit chapiteau est divisée en trois parties égales, ayant une chacune quatre pouces, desquels vous en donnerez quatre au tailloir marqué A, qui est comme un plinthe quarré: & à l'échine signe B, autres quatre, compris son filet quarré qui est au dessous, & à la frize du chapiteau C, quatre autres, qui sont les trois parties: ous si vous voulez les douze pouces,esquels est divisée ladite hauteur du chapiteau. Surquoy il faut prendre encores la quarte partie d'icelle pour la hauteur du filet quarré, qui est entre 1'échine & la frize dudit chapiteau. Quant à l'astragale D, & le petit quarré E, qui est au dessus de la colomne, ils auront autant de largeur par le diametre qu'est la grosseur de la colomme par le bas, & autant de hauteur qu'est la retraicte de la colomne, ainsi que le pouvez voir par la presente figure.

CHAPITRE VIII
Encores de la colomne Thuscane & de ses mesures, selon notre advis, & comme l'on y doit proceder

Et quant aux proportions & mefures de la colomne Thuscane, elles ont esté dictes par cydevant: mais pour bien appliquer en oeuvre ladite colomne, il faut noter qu'aux lieux où elle porte plus de charge & pesanteur, il eft necessaire de la rendre plus grosse & masiue, afin de pouvoir mieux resister contre la ponderosité & charge qu'on luy voudra donner. Pource faut-il qu'elle soit grosse & courte mediocrement, suivant la stature de l'homme bien proportionné, qui n'a que fix fois la longueur de son pied pour sa hauteur. Aussi telle colomne ne doit avoir que six fois le diametre de sa grosseur par le pied, pour toute la hauteur. Mais si on luy vouloit donner une plus grande force ou beauté, ou bien que l'on voulust confiderer que pour la grande pesanteur qu'elle porte,la matière de son corps s'abaissast & accrasast par le ventre, lors il seroit de befoing qu'elle eust la hauteur de sa tierce partie, comme au lieu de quatre pieds par dessus sa basse, qu'elle fust plus grosse d'une dixiesme ou douziesme partie qu'elle n'est sur ladicte basse. Et encores à telle façon de colomne pour se monstrer plus forte & massive, il ne seroit point mal seant de la rendre plus grosse qu'elle n'est par le pied, de la douziesme partie, ainsi que nous avons dict. Vous advisant que si j'en ay quelquefois affaire, je le feray ainsi. Pour la retraicte de la dicte colomne par le haut, il suffira que ce soit d'une sixiesme partie de son diametre: comme si la colomne estoit diuisée par son dit diametre, audessous, en six parties; le cinq en seront données pour le diametre au dessous du chapiteau. Aucune fois il sera bon qu'elle soit divisée en cinq parties, & que les quatre soyent la grosseur du dessus de ladicte colomne. Mais sur ce propos je vous advertiray que nostre Vitruve est de telle opinion & aduis, que si les colomnes ont de douze à quinze pieds de hauteur, le diametre du dessous doit estre divisé en six parties egales, desquelles l'on en donnera cinq pour le haut bout de la colomne, qui est la sixiesme partie de retraicte. Celles donc qui auront de quinze à vingt pieds, leur diametre sera divisé en six parties & demie, desquelles le cinq & demie seront pour le dessus de la colomne: & celles qui auront de vingt a trente pieds, leur diametre sera divisé en sept parties, desquelles six seront pour le plus haut de ladicte colomne, & ainsi des autres. Il faut doncques apprendre telles proportions & mesures de nostre dict Vitruve, qui sont fort bonnes & tres dignes d'observer. Parquoy vous le pouvez & devez voir audict Auteur, comme aussi celles des colomnes antiques, lesquelles je vous monstreray en ce cinquiesme & sixiesme livre, tout ainsi que je les ay iustement proportionnées à leurs antiquitez, sous differentes mesures & retraictes. Mais pour revenir à nostre colomne Thuscane, je vous veux bien encores advertir, que quand à sa basse je la voudrois prendre sur la moitié de la grosseur de la colomne, qui sont douze pouces, en comprenant la hauteur de l'escappe de la colomne, qui est le quarré estant au pied, & reviendra quasi à la proportion & mesure que vous auez veu cy devant lors que la basse dont nous parlions, avec le plinthe & thore, sont de mesme hauteur, je vous advife que maintenant je m'ayde de telles dimensions & nombres, ainsi que plus à plein je vous le feray cognoistre quelque jour, Dieu aydant. Ladicte basse est divisée en douze parties egales pour sa hauteur, ou bien douze pouces, desquels son plinthe signé A, à la figure ensuivante, en a six parties pour sa hauteur: le thore, Ou membre rond marqué B, quatre: & le filet quarré ou escappe par dessus ledict membre rond ou thore,deux. Voila les douze parties qui font la moitié du diametre de la grosseur de la colomne. La saillie de la susdicte basse a trois de ses parties, qui font une quarte partie de la hauteur de toute ladicte basse. J'ay veu aucuns Architectes en Italie qui faisoient le plinthe de la basse Thuscane marqué A, tout circulaire. Quant à moy, j'entens qu'aux lieux des basses Doriques, Ioniques, Corinthiennes, composées, & autres; les plinthes y soient tous quarrez sur leurs pieds de stats, fors qu'à celluy-cy,qui le doit avoir rond, pour monstrer la difference des autres: & aussi pour monstrer que la basse doit estre forte & solide, tout ainsi comme la colomne. Aucuns ont trouvé la saillie de la basse en ceste sorte: c'est qu'apres avoir tiré la circonference de la largeur de tout le diametre du plinthe, ils pratiquent un quarré parfaict dans telle circonference dudit plinthe, au doict marqué A, & font que les angles touchent iustement l'extremite de ladicte circonference. Puis dans cequarré ils descrivent une autre circonference & rondeur, qui monstre la grosseur de la colomne, pourveu que tel circuit ou circonference touche justement les extremitez du quarré parfaict, & entre les deux circonferences monstre la saillie de la basse Thuscane au droict de son plinthe: mais cela doit estre selon la grandeur des colomnes, & le lieu auquel on les veut appliquer. Et pour autant qu'il faut que telle chose (comme j'ay dict) soit massive, il n'est point de besoing de luy donner aucun stylobate ou pied de stat, mais bien un grand plinthe quarré de hauteur, si vous voulez de la moitié de la grosseur de la colomne, comme vous le voyez en la prochaine figure, au lieu marqué D, ayant douze pouces, & avec la basse vingt & quatre ou bien deux pieds, ainsi qu'il est designé en une ligne des costez. Quand vous ferez contrainct de hausser davantage vostre colomne, vous pourrez bien faire son plinthe de la hauteur de la grosseur de ladicte colomne, pour le plus, que ce soit en forme d'un cube quarré, ou rond, & sans moulures, pour y faire des corniches basses, comme l'on fait aux pieds de stats: mais quant a moy,je ny voudrois faire aucuns ouvrages. Et pour autant que les figures Thuscanes cy devant propofées m'ont semblé estre trop petites je vous lesay voulu figurer cy-apres en plus grand volume, ainsi que vous le pouvez voir par la basse Thuscane qui ensuyt.

CHAPITRE IX
Du chapiteau de la colomne Thuscane

Quant au chapiteau Thuscan, j'ay tousiours trouvé que la moitié de la grosseur de sa colomne, par le pied aupres de la baffe, est fort convenable pour sa hauteur, pourveu que la colomne n'excede point douze ou quinze pieds de hauteur, car autrement il faudroit changer les mesures, & donner les proportions differentes, selon la hauteur de l'oeuvre. Ladicte hauteur doit estre divisée en douze parties, qui font douze pouces, desquels la frize marquée E, à la figure ensuiviant, en aura quatre, sa petite regle ou filet quarré signé F, un: son échine ou membre rond marqué H, trois: & son abacus & couverture du chapiteau, quatre: desquels derechef y en aura deux pour le quarrcé marqué K, & deux autres aulieu marqué I. Quant à l'ypotrachelio ou gorgetin, ainsi qu'aucuns le nomment, ou membre rond du dessus de la colomne, avec son filet quarré, signé L, tout cela a deux parties de hauteur, lesquelles on divise coustumierement en trois, desquelles le petit membre rond en a deux, & son petit filet quarré une. Touchant la saillie du chapiteau, elle est tousiours aussi large comme est le diametre par le pied de la colomne, avec une sixiesme partie de son diametre davantage, ainsi que vous le pouvez voir en la figure cy-apres: de sorte que luy presentant le compas vous trouverez qu'il sera mal-aifé de pouvoir faire un plus beau chapiteau pour l'ordre Thuscan. Je ne passeray outre sans Vous advertir que j'ay trouvé des colomnes Thuscanes qui estoit au dessous du chapiteau, de la cinquiesme partie de retraicte, comme le diametre du dessous de leur colomne estoit divisé en cinq parties au dessous dudit chapiteau, qui n'estoit que quatre de ses parties. Cela est propre pour donner plus grande saillie au chapiteau. Je vous en figure cy-apres un qui me semble estre fort bien.




Back to Book IV, chapter 7